Entête

Bienvenue sur ce blog.
Logiquecologique est un blog dédié à l’écologie dans tous les domaines ou l’on peut la retrouver.
L’écologie, ne doit être rien d’autre qu’un cheminement logique de votre manière de vivre, une logique écologique lors de vos achats, lors de choisir votre mode de consommation

samedi 26 novembre 2011

Un jeune agriculteur se lance dans la location de sapins de Noël


Un jeune agriculteur se lance dans la location de sapins de Noël

Julien Bugnon, agriculteur à Cottens (Suisse), cultive des sapins de Noël en pot qu'il loue durant les fêtes.
Les arbres sont ensuite récupérés et replantés pour l'année suivante. Ce concept écologique rencontre un immense succès.

Quelle épine a donc piqué le jeune patron de cette entreprise agricole de 70 hectares, spécialisée en grandes cultures? Julien Bugnon, 23 ans, explique: «J'avais envie d'innover, de développer une diversification sur mon exploitation durant l'hiver quand j'ai un peu de temps libre».

Replantage des sapin loué en 2011

En surfant sur le net, il est interpellé par un concept écologique: la location de sapins de Noël en pot. Les arbres sont mis à disposition durant les fêtes, puis repris, replantés et reloués l'année suivante. Le système
évite de jeter après seulement deux semaines d'usage dans un salon, un sapin qui a mis cinq à dix ans pour atteindre sa taille commerciale. L'idée connaît déjà un fort succès aux Etats-Unis et au Canada.

Pionnier à Genève

Et en Suisse? Titillé par ses recherches, Julien Bugnon découvre qu'un jeune entrepreneur genevois s'est lancé dans un projet similaire. David Berreby a démarré en 2009 son entreprise saisonnière sous la marque «Ecosapin». Il travaille avec deux partenaires: un pépiniériste, chargé de lui fournir les sapins en pot puis de les replanter, et la société de transports écologiques La Petite Reine Genève qui effectue les livraisons des arbres avec des triporteurs électriques. Dès la première année, 170 sapins sont loués par des familles de la Cité de Calvin pour fêter Noël. L'opération s'avère immédiatement rentable. David Berreby couvre ses frais. 

En 2010, le succès s'amplifie avec 200 sapins loués.

Intéressé, Julien Bugnon prend contact avec le Genevois. Les deux hommes sympathisent et décident d'unir leurs compétences pour développer le concept dans le canton de Vaud et progressivement dans toute la Suisse. Ils s'associent, planifient une nouvelle organisation et établissent un business plan.
Leur projet a convaincu l'association Genilem Vaud-Genève, dont la mission est de favoriser la création de start-up innovantes. En septembre dernier, son comité de sélection a retenu Ecosapin parmi les nombreux dossiers de demandes de soutien reçus. «A Genève, la voirie ramasse chaque année 18 000 sapins, soit 162 tonnes de déchets végétaux. Ecosapin permet de concilier les traditions de Noël et la volonté de faire un geste concret pour la planète», explique Genilem sur son site internet. Durant trois ans, elle va accompagner gratuitement les deux jeunes entrepreneurs dans le développement de leur stratégie commerciale et de leur communication. «C'est un précieux atout pour donner confiance à nos partenaires et aux consommateurs», se réjouit Julien Bugnon.

Que du Nordmann!

Cette année, Ecosapin met en location 650 sapins de trois tailles différentes: 1 m, 1,25 m et 1,5 m. Ils seront livrés exclusivement dans les cantons de Vaud et de Genève. A mi-novembre, déjà près de la moitié des arbres sont réservés. Toutes les commandes passent par le net (lire ci-dessous). «Vu le succès, nous ne pourrons pas satisfaire tout le monde», prévoit l'agriculteur de Cottens, débordé de demandes de toute la Romandie.
Pour le moment, les arbres sont achetés à un pépiniériste de la région. Ecosapin a choisi de n'utiliser que des Nordmann. «Cette variété nordique a l'avantage de ne pas perdre ses épines, de ne pas piquer, de sentir bon la forêt et surtout d'être très résistante», souligne Julien Bugnon. Le Nordmann a aussi toutes les faveurs de la clientèle!

Plantation maison

Confiant dans le développement de l'affaire, le Vaudois souhaite à l'avenir cultiver lui-même les sapins. La semaine dernière, il a mis en pot puis en terre mille plantules de Nordmann sur son exploitation. La jeune pépinière occupe 1500 mètres carrés. Il faudra patienter trois ans, quand les jeunes sapins atteindront environ un mètre, pour pouvoir les louer.
En janvier, l'agriculteur se chargera de replanter sur ses terres les 650 sapins loués à Noël et de les soigner. Ce qui n'est pas forcément évident. Arrosage, taille, désherbage, il faut veiller à maintenir chaque arbre beau vert et bien fourni. «Environ 2% des sapins ne reprennent pas leur cycle de vie suite à leur séjour en appartement, précise Julien Bugnon. Nous les livrons alors à une usine de transformation en biogaz.»
Pour récupérer un maximum de sapins en bonne santé, Ecosapin fournit avec chaque arbre une note d'explications quant aux soins à lui prodiguer: l'arroser quotidiennement ou, astuce, mettre fondre des glaçons dans le pot tous les trois jours, l'entreposer dans un endroit frais (éviter la proximité d'un radiateur), ne pas lui couper la pointe ni les branches et le préserver d'un incendie!

Plantage des sapin pour Noel 2013

Un défi passionnant

Pour Julien Bugnon, cette diversification sera-t-elle véritablement rentable? «Pour l'instant, ce n'est pas la poule aux œufs d'or mais c'est passionnant de se lancer dans un projet nouveau, de développer son propre marketing et de travailler en lien direct avec le consommateur», s'enthousiasme le jeune homme qui entamera sa formation au brevet agricole cet hiver.
Les associés d'Ecosapin bouillonnent d'idées pour développer leur concept dans toute la Suisse. Ils réfléchissent à un système de franchise pour implanter leur marque outre-Sarine et même à Paris où certaines personnes ont déjà manifesté de l'intérêt. Autres projets: promouvoir leurs sapins écolos sur Facebook ou encore offrir la possibilité à chaque client de louer le même sapin durant plusieurs années, histoire de créer un véritable lien affectif. «Les enfants grandiraient avec leur Nordmann», commente Julien Bugnon, convaincu que ses sapins écologiques séduiront de plus en plus de citoyens soucieux de célébrer la tradition de Noël tout en préservant l'environnement.

plus d'info sur : http://www.ecosapin.ch/2011/

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour,
Merci de vouloir participer a ce blog en postant un commentaire.
Cependant, comme dans la vraie vie, nous aimons savoir a qui nous parlons, merci de ne pas poster en mode "anonyme"

Merci de votre visite

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...